Les feuilles d’Olivier (archive du blog)

23 juin 2007

arrêt sur image !

Classé dans : silences — wolivié @ 14:59

kik.jpg
kik2.jpg


À l’instant où je voulais vous offrir ces pages pour vous dire la traversée de mon désert de juin, je me suis requinqué là.

22 avril 2007

J’ai fais un rêve de 22 avril…

Classé dans : silences, neuronale — wolivié @ 9:32

vote.jpg

Je crois que sans elle, nous pourrions mieux nous causer.

17 novembre 2006

Tant qu’à faire de se taire, autant expliquer…

Classé dans : science, silences, intimité — wolivié @ 10:48

Et si on s’arrêtait un instant pour regarder une image autrement…

Les jours passent. Cliquons. Voici l’instantané.
Regarder les choses en face risquerait-il de nous pousser à l’immobilisme ?

hp39.jpg

On peut se rassurer en mesurant qu’ici, c’est surtout la tresse qui n’entre plus dans la boîte. Elle a dû se former juste après la sortie : Assez vite pour qu’un regret se manifeste à la seconde même de l’échappée. Une première main retient ce qu’une autre semble incapable d’offrir.
Le contenu de la boîte reste en plan, et j’ai bien peur que, si la trajectoire est si courte, c’est juste parce qu’un miroir est dissimulé au creux de la main libre et que ça bloque.

La question est de savoir ce qu’elle comprend déjà, un quelquechose que lui chercherait à découvrir. Cela supposerait qu’ils soient deux.
Je ne le pense pas.
Le passé est obligatoirement féminin et notre gus vient de s’en apercevoir.

Il est bien seul, tout entier.
À la place de la tresse, il voit, c’est probable, dans son reflet, une banane.
La certitude d’être bien coiffé.

hp5.jpg

Ne reste lui qu’à trouver une savane, pour foncer.
Tête baissée, parce que, tant qu’à faire une explication, autant qu’elle soit courte.

8 novembre 2006

Passe muraille

Classé dans : silences — wolivié @ 10:50

J’ai illustré très peu de couvertures de livres ou de revues.
J’aimais bien celle-là

couv 1.jpg

…À la parution, sur la page de garde, j’ai lu : couverture de P. Alexandre.
Pas de bol, rectification dans le numéro suivant. Excuses de l’éditeur.

J’aimais beancoup celle-là

couv 2.jpg

Sur le dos de couverture, pas de bol, on peut lire :
illustration de la couverture : Olivier Matouk (on se rapproche)
Excuses de l’éditeur.

J’adorais cette gouache pour le catalogue et l’affiche d’une expo
du musée de Chaumont…

couv 3.jpg

Ouf ! Couverture : Olivier Taffin. C’est bien moi.

Crotte !… Original introuvable, perdu ou piqué par l’imprimeur.
Excuses de l’éditeur.

Question grave.
Est-ce parce que je m’investis trop dans mon sujet que je perds mon identité ?

J’ai déjà répondu le 17 octobre avec mon histoire de trois portes et de beaucoup de chèvre …

Bon.
Enfin, là, une quatrième porte ouverte, avec mon nom dessus et tout. Compliments de l’auteur du livre et de l’éditeur… No problémo ?

couv 4.jpg

Si. J’aime mieux les trois autres.

« Page précédentePage suivante »

Propulsé par WordPress