Les feuilles d’Olivier (archive du blog)

2 septembre 2006

Branle bas

Classé dans : science — wolivié @ 9:25

Faudra s’y faire.
On va en faire tout un plat en 2007.

Ils poussent, les champignons, comme des candida.
Déjà la récolte s’annonce copieuse.
Au parti Sauce, y-a liste ! (pardon)

Là ou ailleurs, trouver les moins toxiques n’est pas chose facile.

Et attention ! Un spécimen particulier qui risque de se retrouver dans votre panier peut être décrit dès aujourd’hui car la saison a déjà bien commencé…

Description scientifique d’un champi(gn)on des érections pestilentielles :

En général, le Phallus Sarkosus, se remarque d’abord par son odeur puissante et désagréable qui vous fait le repérer, si vous êtes sous le vent, bien avant de pouvoir remarquer son arrogante et impudique majesté.

Son chapeau est couvert au début d’une substance gluante verdâtre, contenue dans des alvéoles. Très vite ce mucilage évolue et se putréfie en répandant une odeur de cadavre très forte, qui attire tous les insectes nécrophages et mouches à merde qui s’en repaissent mais ne les digèrent pas, disséminant ainsi, dans leurs excréments, les spores de l’espèce.

Ce travail de nettoyage peut, en été, être très rapide, le haut de notre champignon totalement caché par les différentes espèces de mouches. Lorsqu’il ne reste plus que le support, parfaitement nettoyé, ce satyre mérite son autre nom d’”œuf du diable”.
Au moyen âge,on pense qu’il était utilisé lors de cérémonie sataniques.

Comme tous les membres de la famille des Huhemepées, C’est une espèce assez commune en fin d’été et en automne, dans les lisières, jusque sous les feuillus, dans l’herbe des haies et les roseraies des banlieues, s’il en reste.

Dommage, car pour la comestibilité, il va sans dire qu’à l’état adulte, vu son odeur; ce serait folie que de le goûter, même si, encore à l’état d’œuf, débarrassé de sa partie gélatineuse, à la croque-au-sel, il aurait, selon certains mycologues téméraires, un goût de radis…

85.jpg

Hum hum.. Pourvu que le Mammalus Royal soit plus digeste…

« Page précédente

Propulsé par WordPress