Les feuilles d’Olivier (archive du blog)

17 septembre 2006

En rangeant mon quinquennat, je fouille au cas que.

Classé dans : semaine sainte — wolivié @ 17:07

Et chouette !
Je retrouve cette petite photo d’une de ces peintures qui dorment gentiment
sous la couette d’autres… (voir “Klee dans la fêlure”, avril 2006)
Je la trouve toute douce. Elle doit dater de 1965, 1966…
Douce et ferme et noble.
Si je l’avais peinte hier, je lui aurais mis un cartel en bas à droite, avec un titre :

Je ne veux pas rester que pour moi et ma famille.
Je veux rester aussi pour vous.
Mes bagages sont à Roissy et seront vendus aux enchères
car je ne m’y présenterai pas.
Vous n’en tirerez rien.
Il n’y a dedans que l’énergie qui ne peut vous manquer
tant elle ne vous ressemble pas.

Huile sur toile 65-66.

Olivier Taffin, Cachan 2006.

cachan1.jpg

Les titres de noblesse sont toujours un peu long, Monsieur le Ministre, surtout s’il viennent vraiment de l’intérieur.

2 commentaires »

  1. La “vocation” des étrangers en situation irrégulière à être reconduits à la frontière…… Je suis allé chercher la définition de cette vocation là : http://atilf.atilf.fr . C’est beau la communication.
    Bertrand

    Commentaire par BertrandD — 18 septembre 2006 @ 14:06

  2. J’ai vu hier Indigène et j’ai été secouée, Sarkozy n’a rien inventé. Il ne fait que reproduire le nain!

    Commentaire par Amazone — 28 septembre 2006 @ 23:53

Flux RSS des commentaires de cet article.

Propulsé par WordPress