Les feuilles d’Olivier (archive du blog)

13 septembre 2006

… Quelque part loin de notre domaine,

Classé dans : semaine sainte — wolivié @ 20:04

… Quelque part loin de notre domaine, là où ils nichaient, à l’orée d’une forêt au bout d’une longue piste, ils étaient bien tranquilles…
Elle était une très jolie femelle. Les boucles soyeuses de sa crinière rousse encadraient son délicat museau et sa petite truffe rose était si mignonne que tous les solitaires de la meute se retenaient de siffler sur son passage…
Elle avait des pattes arrières fines et élancées surmontée d’une croupe ferme et dodue. Au bout de ses mamelles bien rondes pointaient de jolis tétons que son petit happait goulûment à l’heure de la tétée…À ses côtés, le mâle avec qui elle avait fait le petit avait aussi une jolie petite gueule.
Son pelage ras et brun recouvrait son robuste torse et, quand après une journée de chasse, il retrouvait sa « Bibiche », sa queue frétillait d’impatience avant de se dresser fièrement.
Il revenait pourtant souvent bredouille, après de long trajets dans des galeries sombres, sous terre, qui résonnait si fort qu’il aurait cru que des cavalcades de troupeaux, à la surface, ne finiraient jamais…

Depuis quelques temps, l’ombre des rapaces planait sur leur tanière.
Des hordes de plus en plus nombreuses et acharnées tentaient même, à coup de bec, de les en déloger…

- Mais qu’est-ce que c’est comme animaux, maman ?
- Des humains, ma chérie… Lui est chômeur, Elle est en arrêt maternité. Il s’en va en métro pointer à l’ANPE. Comme il ne trouve pas de boulot avec juste le RMI, ils ne paient pas leur loyer et les procédures d’expulsion doivent être bientôt appliquées…
- Mais dehors, ils vont crever, cet hiver, maman !

84.jpg

C’est la vie des bêtes mon poussin… La sélection naturelle. La nature est belle et cruelle à la fois, tu sais.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Propulsé par WordPress