Les feuilles d’Olivier (archive du blog)

11 juin 2006

Compost

Classé dans : nostalgies, neuronale — wolivié @ 10:26

Comme on le devine au fil de ces pages, je suis un fanatique du pas-grand-chose
Mais le pas-grand-chose prend souvent l’aspect du rien-du-tout…

Prenons Poubelle 1

poub1.jpg

Elle est bien vide.

Voyons poubelle 2

poub.JPG

À sa façon aussi, elle est bien vide aussi.

En manque total d’inspiration, n’ayant rien à dire à propos de Poubelle 1, j’y ai jeté les feuilles que, désespéré, j’avais laissées vierges.
On est bien là dans le domaine du rien-du-tout, et si l’on veut, du double rien-du-tout.

Cela ne devrait même pas être publié.
C’est d’ailleurs ce que j’explique dans Poubelle 3 et 4 que je vais écrire… il y a un mois déjà.

Pour retrouver le monde du pas-grand-chose, que j’affectionne, il me faut retourner en 1969…

Je travaillais à Air France, à la réservation Boulevard Blanqui à Paris. Nous avions, les quarante voleuses et moi (j’étais, si je me souviens, une sorte d’Ali Baba, le premier garçon du service), un casque sur les oreilles et (avant l’arrivée de l’ordinateur) des petites fiches de bristol rectangulaires dont on pouvait séparer une languette prédécoupée. Elles servaient à inscrire les résas.

Voilà à peu près réconstituée, Poubelle 1969.

poub 2.jpg

C’est de là que j’ai réalisé ces choses…

vide 2.jpg

vide 1.jpg

vide 3.jpg

Joli non ?

Il m’en reste une dizaine.
Du bout de mes doigts, je roulais, je pliais, j’encochais en quinconce les bandelettes. Comme ça.
bb.jpg

Le soir, je collais artistiquement les formes rigides façonnées dans l’ennui de mes 8 heures de réponses automatiques…
Tandis que mes bandelettes de papier immaculé enfermaient du vide, des places réservées traversaient les nuages…

L’art n’a guère besoin de chair, les épluchures suffisent.

7 juin 2006

Deux en une

Classé dans : moujik — wolivié @ 20:30

Paru aujourd’hui, le second CD de Juliette et Lucie…

chanson1.jpg

Une petite chanson ou pas ?

Allez Jeanne

Et, pour ceux qui hésitent à retourner leur ordinateur…

ou pas1.jpg

Voilà.
En vente ici aussi. 11 nouveaux titres.
Tous les textes sont des feuilles d’Olivier.
13 € +port.
Commentaire ou commande, transmise à “Satin pour Soie” ci-dessous…

5 juin 2006

Solution des jeux

Classé dans : nostalgies — wolivié @ 17:11

L’amour de la miniature est banal chez les petits garçons.
Jusque dans leurs moindres détails…
Ainsi, à dix ans, un dimanche de grisaille, trouver où se cache grand-mère dans une image d’Épinal est un petit bonheur…

Elle est où, Mémé ?

1.jpg

Pas facile, hein ?

Quand on grandit, on trouve heureusement beaucoup plus facilement…

Elle est où, Mémé ?

2.jpg

Pas trouvé ?

solution du jeu enfant 1.jpg

solution de jeu des grands 3.jpg

Pas facile d’être un môme au niveau des réponses.

4 juin 2006

Courrier des 5 lecteurs

Classé dans : science, intimité — wolivié @ 9:05

Coup de fatigue, réservoir vide, itinéraire à revoir…
On connaît les raisons de faire halte sur autoroute.
Dans un blog, c’est pareil.
Il s’agit parfois de faire le plein.
Pour ce, faire le vide est nécessaire, afin d’y voir plus clair.

J’ai pris la route le 17 avril, avec « mur du son » dont le contenu indiquait ma vitesse de croisière prévue.

Mais, comme le dit Christian Magnan, du collège de France,
« Un récepteur (c’est vous) reçoit le rayonnement émis par une source (c’est moi). Lorsque le récepteur et la source se déplacent l’un par rapport à l’autre, la longueur d’onde à la réception diffère de la longueur d’onde à l’émission (c’est le drame). »

dop.jpg
Précisons, pour les non-scientifiques, que cette phrase annotée et le croquis qui la symbolise expliquent le phénomème sonore qui accompagne le passage d’une auto ou d’un avion lorsqu’on est assis pour écouter les oiseaux.
Le bruit de leur moteur, pourtant constant, semble sortir de nulle part, s’amplifier, nous abrutir littéralement… avant de s’éteindre pour aller vers pas grand chose, à savoir :
laisser les piafs finir leur phrase en s’écrasant.
(voir commentaire de Bertrand)
Et hop !
La page sur l’effet Doppler réclamée par Nicolas est donc ici présente, d’autant que le meilleur endroit pour en profiter, c’est bien une aire de repos sur un carnet de voyage.
Repos.
La route est calme aujourd’hui.
hp35.jpg

Le ratage de siècle, remarqué justement par Amazone, dû aussi à l’effet Doppler du temps qui passe, sera rattrapé au vol, pour peu que le dessin ci-dessous puisse expliquer mon erreur d’appréciation.
27.jpg
Qu’elle me pardonne…
Mais comme le dirait Bertrand D, en cette saison, le gazon pousse si vite qu’on n’a pas toujours le temps de glander 142 heures.

D’ailleurs, la récupération des poubelles 1 et 2 que Juja réclamait est en cours, mais le tri est difficile…
128.jpg

Pour Cendre, je trouverai bien des pages de garde pour retarder la couverture de fin.

Répondre d’un coup à tous les commentaires, me permet de repartir le cœur léger, d’ailleurs, Xavier m’a donné envie de communiquer mon adresse à 5 lecteurs supplémentaires, ce qui fera pourquoi pas 12 au moins, si on tient compte de ceux qui, comme lui et Amazone m’ont déniché presque tout seul.

J’ai trouvé le moyen pour que la longueur d’onde à la réception se rapproche de la longueur d’onde à l’émission.
36.jpg

Qui m’aime me suive.

« Page précédente

Propulsé par WordPress