Les feuilles d’Olivier

29 octobre 2007

Intellos ?… alors jouons !

Classé dans : science — wolivié @ 20:39

Le temps passé à dessiner des conneries avec délectation fut chez moi précoce.

pinpin.jpg

ponpon.jpg

bonbon.jpg

tonton.jpg

tic tac tic tac tic tac j’attends.
attention ! la reponse n’est pas “la sardine jardine” !!

21 octobre 2007

Ô pages volantes, froissées, pages d’automnes…

Classé dans : peinture, intimité — wolivié @ 9:57

Comme on est déjà le 21, il faut bien que ma feuille du 12 octobre s’enfonce ci-dessous et s’entasse dans la colonne “archives”, à votre droite… Les feuilles mortes, ça fait l’humus…
C’est la loi du bloblo.
En voici donc un tout nouvo tout bo.
Il n’efface pas ma colère, il la date. Une colère datée s’appelle une rancœur…
Dommage, je la trouvais jolie, ma colère, pimpante, surtout pendant les huit jours où elle s’affichait par la surprise, d’un juste Clic.
Bientôt, il faudra farfouiller pour la relire… Le nom des ministres et des présidents à peine cités sera même oublié. Fantoches qui n’ont mérité cette place éphémère, ici, que pour ornementer mes fanfaronnades.
Stop.

En 1969, j’avais entendu, de Picasso je crois, qu’il peignait pour accrocher à ses murs les toiles qu’il ne pouvait s’offrir. Ainsi commençait ma période « roi du dessus du buffet ».

Tiens.. et si je m’en faisais une petite bleue camaïeu pleine de voiliers ou de funambules ?

bleus.jpg

Tiens… une grande maternité-famille-nombreuse toute douce dans les ocres brûlés.

mater.jpg

C’est ma petite sœur qui m’a gentiment envoyé ces clichés, mes p’tits cadeaux, ses picassos à elle…

Aujourd’hui, au cœur de ma période « roi du désert mural » j’aimerais bien…

…accrocher à mes murs des toiles… que je ne sais pas peindre !

Tiens… en gras, ça fait colère…

12 octobre 2007

Costumes d’époque

Classé dans : S'assoir où j'aimais — wolivié @ 9:35

Le chasseur au faciès, je l’avais toujours imaginé vil, certes, mais classieux, on dira.

Et la chasse, déterminée, délibérée, même.
Assumée, vécue, même.
Alors, je l’avais, comme qui dirait, magnifiée.
Je pourrais en avoir honte, mais j’aurais l’excuse de mon crayon, taillé pour faire le beau.

tirefi.jpg

Maintenant, je la trouve (la chasse au faciès) …
Ordinaire, on dira

Bête et moche, même
Quotidienne, assimilable, même.
Et le chasseur… ben…

bribri.jpg

Tout ça pour dire que si j’étais orgueilleux, avide de pouvoir, j’aurais le bon goût de côtoyer l’histoire de l’art, de défaire les ficelles qui m’ont ligoté, c’est-à-dire de ne pas lorgner par les toutes petites fenêtres.

Même que si j’étais grand inquisiteur de quoique ce soit, je me présenterais correctement.

2053.jpg

Mais voilà…les tailleurs ne sont plus ce qu’ils étaient…du coup…

toutou.jpg

On a les inquisitions qu’on mérite.

6 octobre 2007

Projection privée

Classé dans : peinture, nostalgies — wolivié @ 9:58

Dans la série « Mais oui, j’ai beaucoup peint, et alors ? »,
il m’arrivait de rêver que j’approchais des princesses et, que n’osant leur demander
de poser pour un portrait officiel, je me dépêchais de les croquer de profil.

princesse.jpg

Il m’arrivait de vénérer des sages imaginaires et de transcrire leurs enseignements que
je pouvais seul traduire, pour être sûr qu’aucun gourou ne se frotterai à moi.

buddda.jpg

Il m’arrivait d’avoir peur si peur d’un beauf que je lui offrais un verre en espérant qu’il ne
remettrait pas sa tournée.

revolte-1.jpg

Bref, j’ai beaucoup peint surtout pour m’éloigner des gens un peu.

Ils sont tous aujourd’hui derrière la toile, sur les lieux de tournages.
Ils y attendent peut-être leur cachet de figurant .

Moi je suis passé dans la salle. Il y fait noir et ils ne me reconnaîtront pas.
C’est l’entracte.
La preuve… L’ouvreuse s’approche, elle attend toujours son pourboire.

misere-5.jpg

Au fait, les ouvreuses, y-en a encore dans les cinoches ?

…Alors !? La salle aussi, elle serait dans le Film ??

Propulsé par WordPress